Faites le bon placement

Vous voulez vous constituer un patrimoine en achetant un logement dans le but de le louer et d’en percevoir des revenus mais vous hésitez, neuf ou ancien ?

Logement neuf

Dans le neuf, il n’y a généralement pas de travaux à faire, ça peut devenir couteux. Votre habitation bénéficie de la garantie biennale et décennale. Ça se loue bien, vite et plus chère en raison des avantages qu’elle offre (parking, balcon, tranquillité).

Le propriétaire bénéficie, au titre de la loi Pinel, d’une réduction d’impôt de 2 à 3 %. Les frais de notaire sont entre 3 et 4 %.

La rentabilité d’un tel investissement tourne autour de 2,5 à 8,5 % avant impôt.

Seulement, vous devrez patienter entre 18 et 24 mois avant de pouvoir acheter un nouveau logement.

Logement ancien

Les logements anciens sont plutôt mieux situés que les neufs. Ils se trouvent généralement en centre-ville et zone périurbaine, à proximité de toutes les commodités recherchées par les locataires (écoles, commerces et réseaux de transports).

Il sera immédiatement disponible à la location après l’achat. Enfin, si vous réalisez des travaux, vous pouvez créer un déficit foncier décompté de vos impôts.

Même si un logement ancien est 15 à 20 % moins cher à l’achat, les normes d’habitabilité ne sont pas toujours présentes. En effet, il faudra peut-être revoir les isolations thermiques et phoniques, rénover les installations de gaz et d’électricité et vérifier la plomberie. Les frais de notaire à l’achat sont plus élevés entre 7 et 8 %.

Conclusion

Dans l’ancien, vous avez plus de rentabilité mais aussi plus d’impôts. Pour le neuf, moins d’impôts mais aussi moins de rentabilité.

Quelque soit le type de logement que vous visez, vous devrez étudier chaque offre, comparer, analyser la demande et vous renseigner sur les projets urbains.

Pensez toujours à la revente.

Laissez un commentaire